Les Monts du lyonnais, région de petites montagne entre Loire et Rhône, proche de la métropole de Lyon.

Filières de recyclage, comme ça marche ?

Les filières de recyclage

Auparavant, le domaine maritime et les ports ont été considérés comme des lieux privilégiés pour se débarrasser des déchets. Désormais, avec la pression réglementaire, la valorisation de certains déchets, l’utilisation des ports pour d’autres fins ont progressivement changé cette habitude. D’où est née la filière de recyclage.

Les chiffres clé des industries de recyclage

On compte actuellement 1 300 entreprises de recyclage sur le territoire français avec environ 2250 établissements. Ils sont répartis sur l’ensemble de régions françaises. Elles sont souvent situées à proximité des sources de déchets pour faciliter la transformation.
L’action des entreprises de recyclage est très importante pour la préservation des ressources naturelles et pour l’économie. Environ 12 filières sont responsables de la transformation des déchets en matières premières. Elles collectent environ 99 722 kT de déchets.
D’autres branches sont spécialisées dans les secteurs des métaux et des métaux non ferreux, des plastiques, les papiers cartons, de la déconstruction automobile, des palettes de bois ou le textile.
72 % d’entre eux ont moins de 20 salariés. La filière est surtout dominée par les TPE/PME. Les entreprises de TPE comptent actuellement 26 100 salariés, dont 80 % des ouvriers et employés et 10 % des cadres. 77 % des salariés sont des hommes et la majorité sont en CDI (86 %) et seuls 3 % sont en insertion.

Un emplacement sur stratégique sur l’ensemble du territoire

Les industries de recyclage sont éparpillées sur l’ensemble des régions françaises. Toutefois, quelques-unes d’entre elles se démarquent en raison de la pluralité de ses sites. Souvent, cette différence est due à une forte présence des sièges sociaux ou des industries.
En effet, la filière connait une grande évolution surtout dans les régions les plus industrialisées. Les nouvelles obligations réglementaires ont fait évoluer le marché.
Par ailleurs, les clients deviennent plus exigeants surtout au niveau de la qualité des matériaux recyclés. Ils exigent également une qualité élevée au niveau des équipements utilisée par les entreprises et sur le professionnalisme de leurs salariés.
De plus, la concurrence est devenue rude que ce soit au niveau national, européen ou international. Les entreprises de recyclage doivent alors trouver une meilleure place dans les régions les plus industrialisées.

Une tendance plus écologique

Auparavant, la question écologique n’est pas une tendance populaire. Actuellement, c’est devenu le Baba de toutes entreprises qui se respectent. Dans ce cas, dans le but de réduire les impacts environnementaux et aussi pour diminuer de la quantité des déchets, les entreprises de recyclages sont devenues des accompagnateurs permanents des industries.
Grâce à ces objectifs ambitieux, la fédération et les partenaires sociaux dans le domaine initient les salariés aux négociations et aux contractualisations avec les pouvoirs publics. Elle accompagne également les collaborateurs pour qu’ils montent en compétences. Elle a même investi dans la création d’emplois et de formations.
Il existe alors actuellement des certificats pour certains types de salariés comme les opérateurs de tri, et les conducteurs d’équipement industriel. L’éducation nationale propose également un des diplômes en relation avec le métier de recyclage.
La branche de recyclage est une filière en pleine explosion. Et avec le souci de préservation de l’environnement, elle n’est pas prête de s’arrêter.

ch be lu ca