Les Monts du lyonnais, région de petites montagne entre Loire et Rhône, proche de la métropole de Lyon.

Comment construire en zone agricole ?

zone agricole

On appelle une zone agricole les parties protégées d’une commune. Elle peut avoir un potentiel agronomique, économique ou biologique. Elle englobe les terres de culture, de construction et des installations nécessaires à l’exploitation agricole. En principe, elles sont inconstructibles, cependant, il y a des exceptions à la règle.

Les constructions acceptées sur les zones agricoles

Les zones agricoles sont uniquement destinées à l’exploitation agricole. On y trouve généralement des installations et constructions utiles à cette dernière. Mais il est également possible de trouver des structures comme des églises, des services publics ou autres installations qui ne nuisent pas aux paysages naturels ni aux exploitations.
Les zones agricoles sont des secteurs protégés, donc réglementées. Pour construire, rénover, agrandir une maison ou pour un simple changement de destination du local, vous devez vous référer au plan local d’urbanisme de votre commune et demander une autorisation.
Vous éviterez ainsi de commencer un projet voué à l’échec d’emblée. En revanche, il y a quelques travaux qui sont autorisés sur une zone agricole comme :

  • Les sites nécessaires à l’exploitation agricole comme les hangars, le grenier ou un local pour les animaux.
  • Les habitations de l’agriculteur.
  • Les structures nécessaires aux équipements collectifs comme un château d’eau ou les services publics.

Il est également possible de changer la destination d’un de bâtiments agricoles en habitation, mais il doit respecter la règlementation de l’urbanisation locale.

Faire accepter son projet sur une zone agricole

Avant toute élaboration de projet, il est toujours indispensable de se référer au PLU de la commune. Ce document referme les règles gérant votre commune au niveau esthétique et urbanistique. Si votre projet se trouve sur une zone naturelle de PLU, votre construction doit être indispensable à l’exploitation forestière ou agricole. Vous devez démontrer qu’elle est exigée à l’exploitation. Elle ne doit pas être démontable et ne doit pas servir à une aire d’accueil.
Si votre maison se trouve dans une zone naturelle, il est possible de faire une extension, à condition que vous respectiez la qualité du site. Vous devez également justifier votre choix de construire sur une parcelle définie plutôt que sur une autre. L’installation doit également être cohérente avec les besoins de la zone agricole.

Faire appel à un expert en urbanisme

Consulter le plan d’urbanisme d’une commune n’est pas facile pour les non-initiés. C’est pourquoi faire appel à un expert de l’urbanisation est une alternative. Cependant, pour ne pas faire face à une opposition de construction, il est de bon augure de consulter le plan dès l’achat du terrain. Cela vous évitera d’acheter un terrain inexploitable même pour une construction. Il est à notre d’ailleurs que le plan d’urbanisme peut vous empêcher de faire une division parcellaire si votre terrain se trouve dans une zone naturelle.
Donc, avant tout investissement sur une zone spécifique, il est important de faire appel à un professionnel qui vous guidera dans vos démarches. Il vous évitera de faire un faux pas. Il vous expliquera également ce que vous devez savoir sur le plan d’urbanisation.

ch be lu ca