Les Monts du lyonnais, région de petites montagne entre Loire et Rhône, proche de la métropole de Lyon.

L’aide à la mobilité

Aide à la mobilité

Depuis 2014, Pôle Emploi accorde une aide financière aux personnes qui sont amenées à se déplacer pour des raisons professionnelles. C’est ce qu’on appelle l’aide à la mobilité. Elle est accordée sous certaines conditions.

Tout savoir sur l’aide à la mobilité

L’aide à la mobilité Pôle emploi est un financement accordé pour couvrir une partie ou l’ensemble des frais engagés par un individu lorsqu’il doit se déplacer loin de son domicile. Cela peut être pour une recherche d’emploi, pour une formation, pour participer à un concours ou suite à une action logement. Le dispositif prend en charge trois types de dépenses dont :

  • cout de déplacement : le frais relatif au transport peut être accordé tous les jours, par semaine ou tous les mois. Il peut également être attribué d’une façon ponctuelle. Cette aide se présente sous forme d’un forfait kilométrique ou d’un bon de transport SNCF.
  • cout de l’hébergement : l’aide à l‘hébergement est offert à un demandeur d’emploi à hauteur d’une limite des sommes engagés et un plafond journalier.
  • cout de la restauration : une prise en charge des repas selon un montant forfaitaire.

L’aide à la mobilité dans le cadre d’une action au logement est offerte à un salarié engagé ou muni d’une promesse d’embauche qui veut se rapprocher son lieu de travail ou de formation. Elle est proposée sans justificatif et peut durer 3 mois à partir de la date du bail.

Les conditions d’obtention de l’aide à la mobilité

L’aide à la mobilité est offerte à titre d’accessoire et de complément. Elle s’ajoute uniquement aux autres aides attribuées au demandeur d’emploi. Elle prend effet sur les trajets de plus de 60 km ou à une distance de deux heures du domicile du travailleur.
Un citoyen peut prétendre à l’aide à la mobilité :

  • S’il ne bénéficie pas d’une allocation chômage ou du RSA socle.
  • Si son allocation de chômage est égale ou inférieure à une allocation d’aide au retour à l’emploi
  • S’il n’est pas inscrit dans la liste de demandeur d’emploi et est sur le point de reprendre une activité
  • S’il a repris ou a créé une société et dispose le statut de salariée.

Quand on parle de reprise d’activité, vous devez avoir un contrat de travail en CDI, en CDD ou un contrat temporaire d’au moins 3 mois continue.
À titre d’exception et sur une décision de pôle emploi, les frais associés à un véhicule, les frais de garde d’enfant ou les frais de déménagement suite à une action logement peuvent être attribués.

Les démarches à suivre pour bénéficier d’une aide à la mobilité

L’aide à la mobilité pôle emploi couvre les frais pendant un mois à la suite de la reprise de travail ou pendant la durée de la formation.

  • Pour une recherche d’emploi, vous devez montrer vos convocations pour l’entretien d’embauche, pour la prestation intensive ou pour le concours public
  • Pour une reprise d’emploi, vous devez présenter la copie de votre contrat de travail ou une attestation venant de votre employeur

Pour une formation : vous devez montrer le formulaire d’inscription, la préparation à l’emploi ou l’aide individuelle à la formation.
La demande doit être effectuée 7 jours après la formation, l’entretien ou le concours. Pour le faire, le bénéficiaire doit seulement se rendre sur son espace personnel pour télécharger les pièces indispensables à sa demande.

Contacter Pôle Emploi pour en savoir plus sur l'aide à la mobilité : https://www.pole-emploi.fr/candidat/vos-droits-et-demarches/vos-demarches-aupres-de-pole-emp/pour-poser-mes-questions.html


ch be lu ca