Les Monts du lyonnais, région de petites montagne entre Loire et Rhône, proche de la métropole de Lyon.

Comment installer des toilettes sèches à la maison ?

toilettes sèches

Le monde se tend de plus en plus vers l’écologie dans le but de préserver la planète. Cette tendance, on le voit jusqu’à dans les toilettes. Pour économiser de l’eau, de plus en plus d’adeptes de l'écologie, installent maintenant les toilettes sèches. Il s’agit d’un système utilisant des déchets végétaux secs au lieu de l’eau pour éliminer les matières organiques. Elle est réapparue en 2009 et devient l'amie des écolos.

Penser à l’installation intérieure

La première étape quand il s’agit de créer des toilettes sèches à la maison est de se pencher sur l’installation intérieure. Un caisson de bois avec les bonnes dimensions capable de supporter votre poids est indispensable. Il a besoin d’une lunette et d’un seau en dessous. Les seaux en plastique sont certes abordables, toutefois, ils sont moins écologiques. Par ailleurs, ils se tachent facilement et sont susceptibles de garder les odeurs.

Ceux en acier ou en inox sont beaucoup plus pratiques même si leur cout est plus élevé.
Une louche ou une pelle est également un élément indispensable des toilettes sèches pour recouvrir les déjections de paille ou de copeaux.

Et pour mettre la matière carbonée, vous avez besoin d’un bac. Pour faciliter son utilisation, il est conseillé de l’installer à proximité du seau.
Pour éviter aux taches de s’incruster et pour optimiser la longévité de vos toilettes sèches, vernissez et traitez la cuvette si elle est en bois.

Mettre en place l’évacuation extérieure

Outre l’installation intérieure, l’aménagement extérieur est également important. Vous avez alors besoin de créer un air à compost. Il doit avoir une accessibilité commode et fonctionnelle pour faciliter la vidange des seaux. Pour les matières carbonées, privilégiez ceux qui ne sont pas traités. Ils polluent moins le compost et ne retiennent pas les odeurs.
Pour les trouver, rendez-vous dans une scierie ou dans une menuiserie. Pour stocker la scierie, choisissez un endroit résistant aux intempéries. Elle a besoin d’être en bon état pour bien accomplir son rôle. Toutefois, avant de lancer l’installation des toilettes sèches, apprenez d’abord à réaliser un compost. Pour une bonne utilisation de vos toilettes sèches, rajoutez des copeaux après chaque utilisation.

Entretenir vos toilettes sèches

L’entretien le plus courant des toilettes sèches consiste à transporter et à verser le seau quand il est plein. Il a alors besoin d’être nettoyé régulièrement et une arrivée d’eau proche de la zone de compost sera plus pratique pour un lavage efficace. Utilisez un nettoyant à l’argile blanche ou un tuyau d’arrosage pour récurer le seau.
Si vous n’avez pas un jardin pour créer votre air à compost, renseignez-vous auprès de votre commune. Certaines d’entre elles organisent un ramassage des déchets. En revanche, si vous utilisez votre jardin, vous devez bien choisir le moment de vidange. Elle doit se faire à l’abri des intempéries pour éviter les écoulements dans les eaux et polluer le voisinage.
D’ailleurs, l’une des conditions pour pouvoir installer ces toilettes est de ne pas occasionner aucune gêne pour le voisinage. Mais pour que ce soit possible, vous devez l’entretenir régulièrement et faire attention au moment de vider la cuve.

ch be lu ca